C'est la passion du cirque qui a réuni Véronique Stékelorom. et Antoine Dubroux, Ensemble, ils se spécialisent dans les disciplines aériennes : trapèze, portées acrobatiques, corde... Le nom de la compagnie sonne alors comme une évidence, ils seront « L'épate en l'air». Dans les airs et en plein air Pendant plus de dix ans, la compagnie élabore tous ses spectacles pour la rue. « Nous avons travaillé en duo et dans la rue. Peu à peu nous avons voulu affiner nos créations et les enrichir par des jeux de lumière. Photographe de formation, Antoine était très sensible à cette évolution », explique Véronique Stékelorom. Le travail dans la rue est basé sur la performance, l'énergie et le mouvement pour capter l'attention d'un public volage. En salle, la chorégraphie aérienne peut s'affiner, les rythmes sont plus lents, les lumières renforcent les partis pris du scénographe. Une intimité qui leur permet de mieux coller à leur désir, de présenter leurs numéros dans une histoire et d'inventer une nouvelle forme d'expression où la modernité s'appuie sur la tradition du cirque.
 
Une autre envie couvait aussi depuis plusieurs spectacles : ouvrir le duo pour étoffer les propos scénographiques.
La quête des sens
Toutes ces idées ont pris forme avec « Des corps Décors ». Cinq acrobates et un duo de musiciens participent au nouveau spectacle. « II n'y a pas à proprement parler d'histoire, explique la chorégraphe. Nous avons conçu le spectacle autour de tableaux reliés entre eux par le personnage d'un clown qui permet la cohérence de l'histoire ». Soucieux d'éveiller tous les sens du public, le spectacle permet que musique et costumes soient autant d'indices au même titre que le jeu des comédiens. Graphiques et résolument modernes, les costumes, signés Xavier Hervouet offrent un contraste à la grâce des évolutions des comédiens acrobates. Contemporaine, la musique a été écrite pour ce spectacle par Jean Poinsignon. Elle prend la forme d'illustrations sonores qui servent à leur manière de décor à la scène. Les musiciens sont immergés dans le
 

spectacle au même titre que les cinq comédiens. Equilibre aérien, magie des corps dans l'espace... Les mots sont fades devant la beauté des images offertes par la compagnie. Venez rêver à l'Espace Prévert, le samedi 26 juin et laissez-vous emporter par ces acrobates jongleurs sans cesse sur le fiI à la recherche de l'équilibre.